Étudiants étrangers : comment demander une aide au logement ?

❤️ Avant de faire la lecture, si vous avez besoin d'une assistance dans cette démarche, n'hésitez pas à faire appel à notre organisme.


Payer son logement quand on est étudiant étranger peut s’avérer très compliqué. Heureusement, avec un titre de séjour en cours de validité, vous avez vous aussi droit à des aides. On vous explique.


Qu’est-ce que l’aide au logement ?


L’aide personnalisée au logement (APL) et l’allocation de logement sociale (ALS) sont des aides financières destinées à réduire le montant du loyer. Elles sont versées par les différentes caisses d’allocations familiales (Caf) au locataire ou au propriétaire, et leur montant varie en fonction de la situation du foyer. Elles s’adressent aux personnes qui ont des ressources en-dessous d’un plafond prédéfini, sans limite d’âge. Les étudiants étrangers sont parfaitement éligibles, la seule condition est qu’ils doivent pouvoir fournir un titre de séjour en cours de validité pour pouvoir espérer en bénéficier. Ce dernier doit être réactualisé auprès de la Caf à chaque renouvellement afin d’éviter de voir ses droits suspendus. Les étudiants internationaux ont accès aux mêmes avantages que les Français, dès lors qu’ils ont leur nom apposé sur le bail d’un logement qui répond aux critères de décence, est conventionné, ou qu’il s’agit d’une sous-location déclarée.

Comment faire sa demande d’aide au logement ?


La procédure de demande d’APL et d’ALS se fait entièrement en ligne sur le site de la Caf. Lors de votre première demande de prestation, vous recevrez un numéro allocataire qui vous permettra d’ouvrir un compte sur leur site. La procédure est entièrement gratuite, pensez à la lancer dès que vous signez votre bail pour ne pas perdre de temps car les délais sont longs. Afin d’ouvrir vos droits et de permettre le traitement de votre dossier vous devrez fournir un certain nombre de pièces, parmi lesquelles votre titre de séjour en cours de validité et un RIB. Vous devrez également remplir des informations relatives à votre logement, votre foyer, ainsi que les revenus que vous percevez chaque mois s’il y en a. Attention à tout remplir minutieusement et à tout déclarer. Non seulement c’est en fonction de tous ces critères que sont calculés les montants de vos aides, mais en plus la moindre erreur pourrait entraîner la suspension de vos droits et une demande de remboursement du trop-perçu.


Enfin, vous devez faire remplir et signer par votre propriétaire (ou le gestionnaire de l’établissement si vous êtes hébergé en foyer) une attestation de loyer qui donne en détail les paramètres de l’appartement (superficie, montant du loyer, meublé ou non). Sur ce document, il doit choisir s’il souhaite percevoir le montant de l’aide ou si ce dernier doit vous être versé. Dans le cas où il choisit la première option, le montant est déduit de votre mensualité. Pour la seconde, les versements sont effectués automatiquement sur votre compte en banque tous les 5 du mois. Une fois tous les éléments réunis et à jour, la Caf de votre lieu de résidence traite votre dossier. Les délais varient, mais vous pouvez consulter l’avancement de votre dossier depuis votre espace personnel ou en contactant un conseiller par téléphone. Pour avoir une idée du montant de vos aides, vous pouvez utiliser le simulateur mis à disposition sur le site de la Caf.


Article complémenté sur la base de : studyrama.com