Être embauché par une structure d'insertion par l'activité économique si j'ai des difficultés

Comment faire pour être embauché par une structure d'insertion par l'activité économique si j'ai des difficultés à obtenir un emploi ?


❤️ Avant de faire la lecture, si vous avez besoin d'une assistance dans cette démarche, n'hésitez pas à faire appel à notre organisme.


Si j’ai des difficultés à obtenir un emploi, je peux être embauché dans une structure d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE). Pour cela il est nécessaire que j’obtienne une « prescription IAE » :

  • Par mon conseiller Pôle Emploi, Cap Emploi ou Mission Locale ;

  • Via la Plateforme de l’Inclusion, si je suis hébergé dans un centre d’hébergement (CHRS, CHU, CADA, CPH, etc.), les travailleurs sociaux de mon centre d’hébergement peuvent m’orienter vers l’IAE. Je peux également être orienté vers l’Insertion par l’Activité Economique via la plateforme de l’inclusion si j’ai un suivi social dans un CCAS, ou par un Point Information Jeunesse, etc.

En SIAE, j’ai un contrat salarié et je bénéficie d’un accompagnement social et professionnel, je peux également bénéficier de formations pendant que je suis salarié dans la structure. La SIAE m’accompagne dans ma recherche d’emploi et peut me permettre de faire des stages en entreprise.


Lorsque je suis salarié d’une SIAE, soit je travaille directement dans la SIAE soit j’effectue des missions auprès de particuliers ou d’autres entreprises. Je peux être accompagné en SIAE durant 6 à 24 mois.


Pour travailler dans une SIAE je peux :

  • Contacter directement une SIAE en me basant sur les annuaires de la Plateforme de l’Inclusion ou du Grafie ;

  • Être orienté vers une SIAE par un travailleur social habilité via la Plateforme de l’Inclusion (centre d’hébergement, CCAS, point information jeunesse, etc.) ou mon conseiller Pôle Emploi, Mission Locale ou CAP Emploi.

🔆 Ces fiches sont complémentées et rédigées sur la base du travail de : Fédération des Acteurs de la Solidarité Île-de-France en partenariat avec l'association Solinum et avec le soutien de la Fondation Sanofi Espoir.