Comment être accompagné dans ma santé en tant que personne trans ?

❤️ Avant de faire la lecture, si vous avez besoin d'une assistance dans cette démarche, n'hésitez pas à faire appel à notre organisme.


Pour rappel : une personne trans est une personne dont l’identité de genre et/ou l’expression de genre diffère de celle habituellement associée au genre qui lui a été assigné à la naissance.

Si je suis une personne trans ou en questionnement sur mon identité de genre, il existe des lieux ressources pour ma santé, qui proposent un accueil et un suivi bienveillant, non-jugeant et communautaire. Je peux les trouver sur Soliguide, en effectuant une recherche avec le filtre “public LGBT+”.


➡️ Si je le souhaite, je peux faire reconnaître par mon médecin traitant une Affection Longue Durée (ALD) 31 dite « hors liste » pour une prise en charge à 100% des soins liés à ma transidentité ou à ma transition.


Pour les bénéficiaires de l’Aide Médicale d’Etat (AME), la reconnaissance de l’ALD 31 n’est pas particulièrement bénéfique; elle l’est surtout pour les bénéficiaires de la PUMa n’ayant pas le droit à la Complémentaire Santé Solidaire.

➡️Si je suis bénéficiaire de l’AME, les traitements hormonaux de substitution (THS) seront pris en charge, mais pas les chirurgies d’affirmation de genre, telles que : les opérations de féminisation du visage, les augmentations mammaires, les torsoplasties, ou les chirurgies génitales. Les THS peuvent être prescrits par un endocrinologue ou un gynécologue et renouvelés par tout médecin généraliste. Aucun avis de psychiatre n’est nécessaire.


➡️ Si je souhaite prendre la PrEP pour réduire mon risque d’être infecté par le VIH, ce traitement peut m’être prescrit en renouvellement d’ordonnance ou en primo-prescription par tous les médecins, y compris les médecins généralistes ou dans un CeGIDD.


Pour rappel, la PrEP (Prophylaxie = éviter une infection, Pré-exposition) est un traitement préventif qui a pour but de réduire le risque d’être infecté par le VIH avant et après un rapport à risque. La PrEP est prise en charge à 100% par l’Assurance maladie et par l’AME.

🔆 Ces fiches sont complémentées et rédigées sur la base du travail de : Fédération des Acteurs de la Solidarité Île-de-France en partenariat avec l'association Solinum et avec le soutien de la Fondation Sanofi Espoir.